Len Wagg

Faites défiler pour la version française

Partridge Island has long been a site of richness for people, and wildlife. For thousands of years, the Mi’kmaq have gratefully harvested natural resources from the island’s slopes, shores, and forests, and continue to do so today. The Mi’kmaq language name for the island – Plawej Mniku – means Partridge Island, and comes from the fondness for the island by Ruffed Grouse (often referred to as partridge), because of the island’s hardwood tree species’ buds, leaves, and twigs, a preferred food of Ruffed Grouse.

The island is precious for other bird life too. It hosts migratory birds, both on their long, annual pilgrimages, and during the breeding season. More than 50 species of bird have been observed using the island, including the vibrant American Redstart. The big Yellow Birch trees here create a microhabitat of shade and higher than average humidity, where ferns, lichens, insects and more can also thrive. The island’s original forest was cleared by settlers, although many of the signs of these disturbances have been overgrown with lush vegetation. Now the island’s wild character is coming back, and will be protected, forever.

Much of the island is owned by Acadia University, which has entered into a conservation easement with the Nova Scotia Nature Trust to ensure that the island would be conserved and cared for in perpetuity. The lands are managed for nature conservation by the Nature Trust in partnership with local landowners, volunteers, and visitors. Please enjoy these lands in a respectful way by ensuring that you do not disturb, remove, damage, or destroy any plants, wildlife and other natural features of the property. Visitors to the island are asked to help keep the island wild by staying on the trail (the trail is managed by the Municipality of Cumberland). Let’s work together to enjoy the island’s special features in a sustainable way, to support its preservation for the generations to come.

In 2016, Acadia University, with fellow island landowners Dalhousie University, Sharon Taylor, and another landowner, entered into a conservation easement with the Nova Scotia Nature Trust to ensure that the island would be conserved and cared for in perpetuity. The lands are managed for nature conservation by the Nature Trust, in partnership with volunteers and visitors.

If visiting Partridge Island, please do so in a respectful way by ensuring that you do not disturb, remove, damage, or destroy any plants, wildlife and other natural features of the property. Help keep the island wild by staying on the trail (managed by the Municipality of Cumberland). Let’s work together to enjoy the island’s special features in a sustainable way, to support its preservation for the generations to come.

Len Wagg

La version française

L’île Partrige Island a longtemps été un site de richesses pour les Hommes et la vie sauvage. Depuis des milliers d’années et aujourd’hui encore, les Mi’kmaq récoltent avec reconnaissance les ressources naturelles sur les versants, les côtes et les forêts de l’île. Le nom de cette île en langue Mi’kmaq est Plawej Mniku, ce qui se traduit littéralement par « l’île perdrix » en français. Cette dénomination vient du fait que l’on trouve de nombreuses Gélinottes huppées (souvent appelées perdrix) sur cette île, à cause de leur affection toute particulière pour les bourgeons, feuilles et branches des feuillus de l’île.

L’île est également précieuse pour d’autres oiseaux. Elle abrite des oiseaux migrateurs lors de leur migrations annuelles et durant les périodes de reproduction. Plus de 50 espèces d’oiseaux ont déjà été observées sur cette île, dont la dynamique Paruline flamboyante. Les grands Bouleau jaunes créent ici un micro-habitat humide et ombragé, où prospèrent entre autres des fougères, des lichens et des insectes. La forêt originelle de l’île à été défrichée par les colons, bien que les signes de cette perturbation soient aujourd’hui recouverts par une végétation luxuriante. Désormais, l’île est protégée et retrouve sa nature originelle.

Une grande partie de l’île appartient à l’Université Acadia, qui a conclu une servitude de conservation avec Nova Scotia Nature Trust pour s’assurer que l’île soit conservée et entretenue à perpétuité. Les terres sont gérées à des fins de conservation de la nature par Nature Trust en collaboration avec les propriétaires fonciers locaux, les bénévoles et les visiteurs. Veuillez s’il vous plait profiter de ces terres sans perturber, déplacer, endommager ou détruire la faune, la flore et les caractéristiques naturelles de la propriété. Les visiteurs de l’île sont invités à aider à garder l’île sauvage en restant sur le sentier (le sentier est géré par la municipalité de Cumberland). Travaillons ensemble pour profiter des particularités de l’île de manière durable, ainsi que pour soutenir sa préservation pour les générations à venir.

En 2016, l’Université Acadia, ainsi que les autres propriétaires de terres insulaires qui sont l’Université de Dalhousie, Sharon Taylor et un autre propriétaire, ont conclu une servitude de conservation avec Nova Scotia Nature Trust afin de s’assurer que l’île soit conservée et entretenue à perpétuité. Les terres sont gérées à des fins de conservation de la nature par Nature Trust en collaboration avec les propriétaires fonciers locaux, les bénévoles et les visiteurs.

Si vous visitez l’île Patridge Island, veuillez s’il vous plait ne pas perturber, déplacer, endommager ou détruire la faune, la flore et les caractéristiques naturelles de la propriété. Aider nous à garder l’île sauvage en restant sur le sentier (le sentier est géré par la municipalité de Cumberland). Travaillons ensemble pour profiter des particularités de l’île de manière durable, ainsi que pour soutenir sa préservation pour les générations à venir.

DONATE

Save Wild Spaces Today!

Donate today to help preserve Partridge Island, forever

DONATE NOW

Get the latest conservation news in your inbox